PLONGER MON REGARD, IMAGINER

10 mai 2021

The end

PARAY E St Nicolas 2

J'en aurais grimpé des marches

pour les re descendre !

PLAINFAING 88 - 3

Je range le wagonnet 

LE TREPORT 5

 le phare est le garde...

Oberhoffen 1

j'avance vers d'autres cieux !

MARVILLE Boissons MS Bière 1-4

 et vous envoie mes meilleures pensées 

Un grand merci à tous ceux qui m'ont accompagnés à mes débuts,

laissés des coms, écrits et échangés à titre perso.

Merci pour vos encouragements et soutien.

A tous ceux qui ont sû rester naturels et respectueux - bravo.

Je vous souhaite longue route pour votre blog et le meilleur à titre personnel.

Je resterais abonnée auprès de vous.

Merci Cathy et surtout toi Lavandine pour m'avoir fait prendre cette décision. 

 

Posté par Passages de Kath à 20:24 - Commentaires [20] - Permalien [#]


02 mai 2021

Chez Evy

 Chez Evy on constate que c'est déjà..., de nouveau, DIMANCHE. Cette fois-ci son "article" écriture a pour thème l'ANGOISSE. Le sujet est de plus en plus souvent abordé. Nul besoin de vous faire un dessin. L'angoisse, pour qui est un sujet de nature angoissée, était toujours enfouie en nous et restera présente quoi qu'il advienne. C'est donc un sujet délicat qui est abordé !

2882019 011 

Je n'ai jamais ressentie, la solitude, auparavant. Le sujet "angoisse" provoque une petite réflexion ! Ayons la force et le courage d'aborder la PEUR quelle qu'elle soit. GRANDIR dans l'avancée de l'âge à force d'épreuves vécues. ARRIVER à les surmonter. Ne point prendre pour BLESSURE, il y en a de différent degrés, les petites peines qu'on peut ressentir. En creusant, un peu, on constate que nos blessures sont ressenties à un degré qu'elle ne mérite, peut-être, pas. Elle est notre ENNEMIE et ne demande qu'à être pansée, cicatricée. Fermer ? Non, je dirais éliminer, ce coin OBSCUR. L'enfouir pour le rouvrir plus tard en cas de doute ? Ah non. Laisser s'échapper l'angoisse, pour ne plus la voir revenir, ne laisser place nette qu'à la lumière. Ne plus se sentir PERDUE, mais, retrouver  l'énergie nouvelle, celle qu'on avait et qu'on croyait perdue. Avancer de nouveau, accepter ce nouveau mode de vie, cette nouvelle ère. En cas de doute se remémorer nos bons SOUVENIRS allant de notre enfance à l'âge adulte, et jusqu'à ce jour.  L'ANGOISSE est une leçon apprise à travers nos vécus, il n'est pas MAUVAIS de se prendre le temps pour soi, faire un GESTE envers quelqu'un qui en a peut être besoin pour égayer sa journée et surmonter son angoisse à lui.Libérons nous et laissons place à l'ASSURANCE, la CONFIANCE, le COURAGE. Re gagnons l'INSOUCIANCE ! Dure leçon de choses, mais l'apprendre, du moins essayer, en vaut la peine.

2882019 010

Je suis d'accord avec vous, je vous entends d'ici, ce n'est pas un poème, mais plutôt une "longue" réflexion.

J'ai découvert cet ange au dessus de la porte d'entrée de notre Eglise. Je la connais depuis oh plus de 50 ans et rigolez ce n'est que récemment que je les ai repérés. C'est fou. Sans doute n'avais pas assez plonger mon regard pour les voir, que dis-je ? levé les yeux pour constater qu'ils nous accueillent et que nous nous doutons même pas de leur présence. Que tous les jours vous soyez gagnant d'un gros lot de chance. Bon dimanche.

 

Posté par Passages de Kath à 09:51 - Commentaires [13] - Permalien [#]

01 mai 2021

Il ne faut jamais dire...

dire quoi ? jamais.  

Je disais à qui voulait bien l'entendre, ce jour, que je n'avais pas de photos de muguet...

252020 025

c'est en répondant au com d'Evy que çà a fait tilt

252020 027

j'ai fouillé 

252020 026

dans mes photos des mois de Mai.  J'ai retrouvé mon petit bouquet de 1er mai, mais, celui de 2020. 

Je suis encore dans les temps et vous l'offre, de bon coeur, pour ce jour, ce mini bouquet varié. Muguet bien sûr, en compagnie de fleurs de fraises (celà m'a plu), des petites pâquerettes et un brin de myosothis. 

Bonne soirée et à bientôt.

Posté par Passages de Kath à 20:27 - Commentaires [14] - Permalien [#]

30 avril 2021

VIGNE CHOCOLAT

 Article dédicacé à CAMELIA 

j'apprécie la personne et aime son prénom.

DSC07955

 Je n'avais même pas réagit à la vue

des corbeaux bois et grès rose superposés

DSC07954

Le chambranle de la fenêtre au 1er étage est sculpté

ci-dessous le joli balcon !

 DSC07956

De tout coeur La vigne chocolat passe chez le voisin...

vst 046

vst 049

vst 053

vst 052

 vst 048

Chaque année j'ai le nez collé... dessus... prête à me casser le nez ! 

vst 051

 Un jour j'ai enfin croisé la propriétaire qui ne connaissait pas le nom... c'était planté à l'achat, récent, de la maison. Elle m'a dit qu'elle fera les recherches. Moi j'ai fait les miennes de mon côté. J'ai trouvé le nom à la bibliothèque en feuilletant un livre de jardin. Et elle de son côté l'a aussi trouvé information donnée l'an passé à Pâques.

DSC07953

Pour finir un gros plan. Vous l'aurez constaté j'aime cet AKEBIE à 5 feuilles.

Sa floraison en mai est parfumée !

vst 050 

Voilà,  sur cette note de chocolat je vous souhaite un bon vendredi. Avec la météo du jour une tasse de chocolat chaud serait agréable comme compagnie.  Bon 1er mai, mais oui, ce n'est que pour demain. Merci pour vos visites. Bonjour Théo. 

 

 

Posté par Passages de Kath à 09:21 - Commentaires [10] - Permalien [#]

28 avril 2021

Les plumes...

mais de poète : chez Evy

Immensité, trembler, arabesque, esprit, sortir, silence, abîmé, brouillard, fantôme, gloire, décor, immensité.

 

L'immensité, se demander ce qu'il y a derrière, 

en même temps trembler de contententement avec cette fraîche "liberté",

derrière la ligne de l'horizon, ou le ciel nuageux ou d'un bleu pur "immense".

Sur cette plage je fais des arabesques de joie,

je danse à ma manière, sans barrière, 

juste pour le plaisir, sautiller, pour épurer, vider, mon esprit

le ressourcer, sortir de mon silence, en sifflotant,  être moi. 

Le corps abîmé, ne demande qu'à sortir, d'un tunnel, du brouillard,

et, ne plus, tel un fantôme de passage sur terre, enfin vivre.

La gloire,  tant méritée, n'est pas un simple décor mais un mérite.

Une étendue d'eau, tantôt calme, tantôt avec des vagues folles,

dans l'immensité de cet air marin, respirer à fond, 

revivre et vivre l'immensité, cet "or", ma propriété, la propriété de chacun.

 

Voilà ma participation chez Evy

 

 

Ma cervelle

GERARDMER T 2

 

a fumé tant

GERARDMER T 3

 

j'étais en manque

GERARDMER T 1

 

Tien en fumant un bon coup, pas trop quand même, ce n'est pas bon la santé. Je précise que je ne suis pas fumeuse côté cigarette... le reste vous devinez...

Je vous propose d'ouvrir une petite collection  pour les enseignes "tabac" ; évidemment je sais que je complique de nouveau la chose. J'ouvre la série et si vous en trouvez dans vos archives ou futures découvertes je suis preneuse. Je posterais les derniers jeudis du mois.

 

En tout cas merci par avance pour votre participation et bon jeudi.

 

 

 

 

Posté par Passages de Kath à 11:45 - Commentaires [11] - Permalien [#]


Astuce pour ranger les courses

 Ma nouvelle façon de ranger les courses ?

scherm 037

  scherm 038

 Original non ?

scherm 042

 scherm 041

Après l'effort, le réconfort.

Un peu de points de croix ???

DSC08016

Non simplement le détail d'une porte, ci dessous,

avec le reflet de la teinte de la maison en face 

DSC08015

 

Allez bon mercredi à tous de... ma part !

 

Posté par Passages de Kath à 10:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]

26 avril 2021

Dans une rue

Au fil de ma promenade  

DSC08028

Quelques objets au début, puis la collectionneuse en rajoute au fur et à mesure. Oui peut être sans valeur marchande mais valeur sentimentale, elle partage les petits oubliés avec ceux qui prennent le temps d'observer... moi ! ho ho. (c'est une rue à sens unique, à partir de chez moi mais pas pour les bicyclettes). Je serais bien curieuse de savoir combien de personnes qui passent savent ce qui est fixé au mur.

DSC08030

 Un détail choisi ; la casserole qui "cuit" les pensées !

DSC08029 

Et juste un peu plus haut (à mon retour en vélo) ; "un voisin" surveille de près... inversement, un peu plus bas si je pars de chez moi !!! On doit avoir un lien de famille puisque je jette un coup d'oeil à l'aller et au retour ! En principe c'est au départ que je stoppe net. Je fais simple non ?

DSC08036 

Jolies moustache et barbe, par contre coiffure hum hum !

DSC08037

Nous sommes encore en...  

rott 108

Avril. Samedi on pourra dire aurevoir Avril bonjour Mai.

rott 107

Bonnes journée et semaine à tous 

Posté par Passages de Kath à 09:49 - Commentaires [13] - Permalien [#]

24 avril 2021

Je tâcherais de...

Alors pour ce samedi des tâcherons... ma nouvelle idée. Je n'ai pas encore vu ce thème sur vos blogs.

Les photos sont prises à l'extérieur de notre Eglise. 

wis2019 133

wis2019 134

 "Place de l'imagination"

wis2019 138

wis2019 141 

Beaucoup de détails devant lesquels on passe sans y prêter attention mais à force le temps efface...

Dans un autre CHAPITRE 

  du Chapitre

Les signatures, traces, de nos aïeux ; ici est ouvert un nouveau livre intéressant, le leur.  Plonger son regard aux chapitres "tâcherons, signatures des corporations"... une nouvelle évasion. 

En vous promenant ouvrez grands vos yeux, les 4 si vous portez des lunettes, et glanez en (si vous aimez) Eglises, le long des rivières aux berges protégées, granges, monuments, un véritable trésor qu'on peut découvrir !

Un excellent week-end à tous et merci pour votre visite

 

Posté par Passages de Kath à 09:55 - Commentaires [8] - Permalien [#]

22 avril 2021

PATIENCE ET LONGUEUR DE TEMPS...

Vous êtes un

DSC07995

ange d'avoir pris de mes nouvelles, d'avoir eu la patience d'attendre mon retour et surtout de revenir vers moi, MERCI !

Vous étiez malgré tout, toutes, dans mes pensées.

DSC08020

Je grimpe quelques marches

DSC07975

et pousse, enfin, à nouveau la porte de mon blog,

DSC07976

 pardon Mireille, je dirais la "rouvrir" !

Au fil de la rue voisine 3 portes anciennes ; enfin 1 bouton poussoir et 2 poignées 

DSC07997

DSC07999DSC07998

DSC08002DSC08001

 

DSC08004

DSC08003DSC08005

Par le trou de la serrure je vous regarde arriver !

Ok je vous entends penser si fort ; trois fois la poignée faut le faire. Je l'ai fait, d'une part, parce qu'elles me plaisent et, d'autre part, pour montrer qu'on peut voir les choses sous différents angles et que ce n'est pas pareil.

Danièle, Erika, Martine, Nelly, encore Merci pour vos cartes et messages, et toutes celles qui ont laissé un commentaire.

Bon jeudi et vive la reprise !

 

 

 

 

 

 

Posté par Passages de Kath à 06:58 - Commentaires [18] - Permalien [#]

29 novembre 2020

17 ème participation chez Evy

Le titre : SOUFFLE

les mots imposés

Invisible, frémir, gronder, gémir, onduler, propulser, infini, envol, planer, chanter.

 

Invisible tu es à mes yeux, et pourtant tu me fais frémir, à la pensée vers toi, d'amitié-amour et de crainte aussi de te savoir en service, secret pour moi. Ici l'orage ne va pas tarder à gronder. De nostalgie, de ton absence, j'aurais là, tendance, à gémir, silencieusement, à la vue de la météo et de pousser un léger souffle d'inquiétude. 

20200905_133241

Le vent souffle légèrement, les oiseaux peinent, dans leur vol, à avancer comme ils le souhaiteraient. La brise ondule sur ma peau. 

Je pense à toi qui, dans ton avion, sera bientôt propulsé du porte avion. Tu te prépares à partir dans les airs, un dernier salut à tes collègues, et devant toi l'infiniJe regarde l'heure, tu as pris ton envol  !

20200814_210442

Je t'imagine planer au dessus de moi et sourire à ma pensée, comme je le fais, moi, à cette idée ! Je vais,  pour égayer l'ambiance, chanter et pour toi te dédier la Marseillaise. J'entonne la chanson, et me souviens aussitôt qu'étant toujours, comme aujourd'hui encore, de bleu  vêtue, que tu me disais avec un tendre sourire "change de couleur" je le vois tous les jours ! Je promettais mais à chaque fois les habits bleus m'attirent. C'est plus fort que moi. Sans doute ce bleu  me rappelle-t'il la mer qui te prend à moi à chacune de tes sorties et surtout ton beau regard bleu gris.

Allons pensons un peu à moi. Je sors au jardin, t'imaginer passer dans les airs et dans un souffle d'espoir de te revoir bien vite. En pensant à toi, à nos retrouvailles, je prends en main un pissenlit

Aigrette pissenlit 3

et souffle, souffle encore un peu plus fort, sur l'aigrette qui elle aussi voltige. Chaque envolée est une pensée pour toi mon coeur.

Mon militaire, marin, tu lanceras de joie, comme à chacun de tes retours, ton képi blanc sur le canapé en me retrouvant. Ensemble, nous chanterons, à l'unisson, des chants bretons, celtiques, tout heureux de nos retrouvailles. Je pense à toi et jusqu'au dernier souffle tu seras au fond de mon coeur, mon amour, pour toujours. 

C'est évidemment pure création - promis la prochaine fois je changerais de sujet, enfin j'essaierais.

Bonne soirée à tous et merci pour votre patience en me lisant

P.S : Si le pilote de cet avion savait ce que j'ai écrit avec la photo de son appareil il me prendrait pour cinglée. Alors charmant inconnu une pensée vers vous. 

 

 

 

Posté par Passages de Kath à 17:17 - Commentaires [31] - Permalien [#]